Lieu de la Conférence

 

La conférence internationale sur les Procédés Industriels et la conservation environnementale se déroulera à l’université de Skikda. Située au Nord-est du pays, Skikda est une ville industrielle dont l’activité est dominée par la pétrochimie. Elle est aussi une ville touristique très attractive.

De l'Antique Russicada à Philippeville, aujourd'hui Skikda, plusieurs civilisations se sont succédées : Phénicienne, Romaine, Numidienne, Turque puis Musulmane. De nombreux vestiges dont une partie se trouve dans le musée de la ville, l'autre, encore dissimulée à travers les plaines et les montagnes, témoignent du passé prestigieux de la région.

La visite de la ville est très intéressante : Théâtre romain dans la ville même, construit au XIème siècle, plus grand que les théâtres de Djémila et de Timgad.

Visite des environs : Route en Corniche à l'ouest sur 3 km jusqu'à la station balnéaire de Stora, et son golfe (ancien port de mouillage romain, restes d'un pont, de citernes, fontaines, aqueducs). Grande plage : A 17 km au fond d'une baie      ravissante : vue splendide sur Skikda et la rade. Du côté Est : circuit de plages sur plusieurs kilomètres : Jeanne d'Arc, les Platanes, Site du Cap de Fer, Plage El-Marsa.

Skikda vient d'être dotée d'un nouveau moyen de transport en commun, le téléphérique en l'occurrence dont les "impacts bénéfiques" sont soulignés par les habitants. Mises officiellement en service le 18 septembre 2009, les télécabines ont déjà permis de modifier la perception des transports urbains, contribuant aussi à reconfigurer l'mage d'une ville engorgée dont les habitants éprouvent de plus en plus de mal à s'accommoder des moyens archaïques de transports mis à leur disposition. 

Le téléphérique assure actuellement la liaison entre les hauteurs de Bouabaz et de Bouyala, via la station Mohamed-Boudiaf, au centre de l'antique Rusicada. La première station de Bouabaz est la station motrice de l'ouvrage, tandis que la gare routière constitue son "point de jonction".  Les travaux du téléphérique de Skikda avaient été entamés en avril 2007 par le groupement suisse Garaventa et l'entreprise nationale "Sapta".